L'inséparable


par Marie-Ève Perras

 


À l’ère où le perroquet devient de plus en plus populaire comme compagnon domestique, le petit inséparable, par sa taille et son prix, est souvent perçu comme un choix idéal. De plus, personne ne peut s’objecter au fait que ce petit perroquet est très charmeur et qu’il est parmi les plus amusants à regarder. Cependant, êtes-vous prêts à faire les sacrifices nécessaires pour que votre petit compagnon soit heureux?
 

Je vais dans un premier temps, vous faire une description de ce type de perroquet, puis je tenterai de vous décrire sa personnalité et de vous donner un aperçu réel de la demande nécessaire pour vivre avec un tel oiseau. Si malgré tous les sacrifices que cela demande, vous êtes encore capable de les aimer et êtes prêt en vous en occuper, ce type de perroquet peut être pour vous.

 

Origine du nom

Le nom anglais pour désigner un inséparable est "lovebirds". Tous ceux qui ont déjà eu la chance de voir deux inséparables ensemble comprendront l’origine de ce nom. Ils ont été nommés ainsi à cause de leur habitude à toujours se tenir collés l'un à l’autre. Le nom latin pour inséparable est agapornis qui découle du mot Grec "agape" qui signifie "amour" et de "ornis" qui signifie "oiseau".

 

Description de l'inséparable

Malgré leur petite taille (entre 12 et 18 cm), les inséparables sont des membres en règle de la famille des perroquets (psittacidés) comme en témoignent leur bec crochu et les morsures qui peuvent en résulter. Ils ont une petite queue ronde ou carrée, contrairement aux perruches qui elles se distinguent par une longue queue fine. Ils pèsent, en moyenne, entre 45 et 60 grammes et ont une espérance de vie d’environ 12 ans. Avec les multiples mutations (plus de 100 000) que nous retrouvons en captivité, il est pratiquement possible d’avoir un inséparable de la couleur de notre choix. L’inséparable sera bientôt un nouvel élément de décoration qui s’agencera parfaitement aux couleurs de notre salon!

Nous retrouvons 9 espèces différentes d’inséparables, toutes originaires du continent africain, que nous pouvons classifier en 3 catégories.

 

Dimorphisme sexuel

Le sexe des espèces de cette catégorie est différentiable de par leur apparence physique.
 

  • L’inséparable à tête grise ou plus communément appelé l’inséparable de Madagascar (Agapornis Cana) est assez rare en captivité en raison des contrôles d’exportation en provenance du Madagascar, son pays d’origine. Le mâle est gris au niveau de la tête, du cou et de la poitrine. La femelle diffère du mâle en étant complètement verte.

  • Le mâle inséparable à tête rouge (Agapornis Pullaria) est en majorité d’un vert clair tirant sur le jaune avec la tête et le bec rouge-orangé. Il est noir au niveau des épaules et en dessous des ailes. La femelle a la tête plus orangée que le mâle. L’inséparable à tête rouge est l’espèce la plus répandue sur le continent africain, son territoire s’étend du centre de l’Afrique jusqu’à l’Éthiopie. Cependant, cette espèce est rarissime en captivité, car son mode de reproduction en région thermale est difficilement imitable par les éleveurs.

  • L’inséparable d’Abyssinie (Agapornis Taranta), aussi connu sous le nom d’inséparable à ailes noires, est principalement vert. Le mâle a le dessus de la tête et un petit cercle de plumes entourant ses yeux de couleur rouge. La femelle n’a pas de rouge, ni sur la tête ni au niveau des yeux. Nous retrouvons cette espèce d’inséparable en altitude dans la région éthiopienne. Plus populaire que les deux précédentes en captivité, elle demeure tout de même assez rare.

 

Avec cercle oculaire

Les espèces de cette catégorie ont toutes en commun le même trait physique, c’est-à-dire, un cercle sans plumes de couleur blanche autour des yeux et un bec rouge. Les mâles et les femelles de cette catégorie ne sont pas différentiables de par leur apparence physique.

  • L’inséparable de Fisher (Agapornis Fischeri) est une des espèces les plus répandues en captivité. Cette espèce fut découverte par le Dr. Fischer en 1817 en Tanzanie. L’inséparable de Fischer est vert, plus foncé (pratiquement vert olive) sur les ailes et le dos, et plus clair au niveau de la poitrine. Le dessus de sa tête est rouge, ses joues et sa gorge sont d’une couleur orangée.


  • L’inséparable de Liliane (Agapornis Lilianae) est relativement nouveau en captivité et est le plus rare des cercles oculaires. Il a été découvert en 1890 par mademoiselle Lilian Sclater, d’où l’origine de son nom. Dans la nature, nous le retrouvons au Mozambique et en Zambie. Il est en majorité vert avec la tête couleur saumon tirant sur l’orange.


  • Nous retrouvons, l’inséparable à joues noires (Agapornis Nigrigenis) en Zambie, c’est l’espèce avec la plus petite aire de répartition. Il est vert mais beaucoup plus pâle que l’inséparable de Liliane. Sa tête est noire, sa gorge est couleur saumon, ses ailes sont vert foncées.


  • L’inséparable masqué (Agapornis Personata), très populaire en captivité, a le plumage généralement vert avec la tête et les joues d’un noir fumé. Nous retrouvons dans cette espèce une très belle mutation bleue, où le vert d’origine est remplacé par le bleu. Il se distingue facilement des autres, car il a un petit collier jaune d’environ 1½ cm. Son aire de répartition, dans la nature, est le nord-est de la Tanzanie jusqu’au sud-est du Kenya.

 

Sans cercle oculaire

Les espèces de cette catégorie n’ont aucun cercle oculaire et sont sans dimorphisme sexuel.

  • L’inséparable à face pêche (Agapornis Roseicollis) est de loin le plus connu en captivité. Il a le plumage en majorité jaune ou vert et sa tête est de couleur pêche. Dans la nature, nous le retrouvons en Namibie, en Angola, au Botswana et en Afrique du Sud. Il y a 17 mutations connues d’inséparables à face pêche, qui donnent lieu à une panoplie inimaginable de couleurs dont le turquoise.


  • L’inséparable à collier noir (Agapornis Swinderniana) est très peu connu à l’état sauvage et n’a jamais été importé, donc inexistant en captivité. Il est principalement vert, plus pâle au niveau des joues et de la poitrine. Il a une tache jaune sur la gorge et un large collier noir. La plume centrale de sa queue est verte tandis que les autres sont plutôt rouges. Il est originaire du centre de l’Afrique.

 

Comme vous pouvez le constater, il n’est pas facile de distinguer les particularités de chaque espèce. Avec toutes les mutations, il est fort probable que votre inséparable ne corresponde pas tout à fait à la description que j’en ai faite dans cet article.

Quelle est sa personnalité?

Malgré le fait que chaque oiseau soit unique et possède une personnalité qui lui est propre, il y a tout de même certaines caractéristiques de leur comportement qu’on retrouve chez la plupart des inséparables.

Actif

La caractéristique première de tous les inséparables est qu’ils sont des oiseaux très actifs. Ce n’est pas un oiseau qui va constamment vouloir se faire caresser, il veut bouger! Ils requièrent beaucoup d’interactions avec les autres membres de leur groupe social, c’est-à-dire, vous et votre famille. L’inséparable va souvent préférer la compagnie des enfants à celle des adultes en raison de leur niveau d’activité plus élevé. Il faut, bien sûr, que l’enfant soit assez responsable pour pouvoir jouer et s’occuper de lui sans le blesser. Pour garder votre boule d’énergie en bonne santé mentale et physique pendant vos absences, il est important de mettre à sa disposition beaucoup de jouets et d’en faire la rotation régulièrement.

Curieux et Têtu

L’inséparable veut tout voir et tout comprendre ce qui se passe dans son environnement. Rien ne lui fait peur, il insistera pour explorer tout ce qui est à sa portée! Quand notre inséparable a quelque chose dans la tête, l’en dissuader peut s’avérer être tout un défi. La curiosité est selon moi un signe d’intelligence, mais encore faut-il calculer les risques de cette curiosité! Se faufiler la tête entre les barreaux de la cage d’un autre oiseau, beaucoup plus gros que lui, entraîne des risques que l’inséparable ne sait pas mesurer, c’est à nous de lui enseigner jusqu’où sa curiosité doit aller, et malgré tous les bons enseignements qu’on peut lui inculquer, il faudra toujours le surveiller! Être patient et tolérant sont des qualités essentielles que nous devons posséder pour avoir une bonne relation avec notre inséparable.

Contrôlant

On ne se le cachera pas, l’inséparable est sûrement le plus charmeur et le plus mignon de tous les petits perroquets, mais méfiez-vous de cette petite figure pastelle et angélique! Malgré sa petite taille, l’inséparable se prend souvent pour un tigre, et si vous avez le malheur de lui montrer qu’il peut vous impressionner, vous n’avez pas fini d’en voir de toutes les couleurs avec votre oiseau! Dans la nature, l’inséparable vit en groupe de plusieurs individus où chaque inséparable doit trouver et protéger sa place à l’intérieur du groupe. En captivité, son groupe devient votre famille, il cherchera donc, tout naturellement, à prendre sa place. Il faudra se montrer ferme et constant (tout en restant doux et calme) dans vos relations avec lui pour qu’il comprenne et accepte votre rôle de membre en charge de la maisonnée.

Apprendra-t-il à parler?

Très peu d’inséparables apprennent à parler. Ils peuvent cependant imiter les sons quotidiens comme le téléphone ou le micro-onde. Si vous recherchez un oiseau qui parle, l’inséparable ne sera pas un bon choix. L’inséparable n’est pas une espèce reconnue pour être douée pour apprendre à parler, mais même avec une espèce qui l’est, tel le gris d’Afrique, il n’est pas garanti que votre oiseau parlera, tout dépend du niveau de stimulation du milieu dans lequel l’oiseau évolue et du talent de chaque oiseau. Cependant, ce n’est pas parce qu’il ne parle pas, qu’il n’est pas intelligent. L’inséparable est une créature très intelligente, ne vous méprenez pas au vu de sa petite taille; ne dit-on pas: dans les petits pots, les meilleurs onguents?

Est-ce qu’il crie?

Encore une fois, ne vous fiez pas à leur taille, ce n’est pas représentatif du niveau de décibel qui peut en sortir! Avant d’acquérir un inséparable, vous devez être conditionné au fait qu’ils peuvent être bruyants. Certaines animaleries refusent maintenant de vendre des inséparables parce qu’ils sont justement qualifiés d’indésirables en raison de leur tendance à être bruyants. Pour contrôler le niveau de bruit de votre inséparable, il n’y a pas 36 solutions possibles, seule une bonne éducation en viendra à bout. Malgré toute votre bonne volonté, certains oiseaux ressentiront toujours le besoin d’avertir leur groupe à la moindre petite perturbation, et cela, en criant! Et n’oubliez pas, un oiseau bruyant est souvent un oiseau en santé et heureux

Est-ce qu’il mord?

Comme tous les perroquets, il est possible que l’inséparable morde. Cependant, sur ce point, le fait d’être petit contribue à restreindre les blessures possibles résultant d’une morsure. Il est effectivement rare que les morsures d’inséparables transpercent la peau jusqu'au sang, mais cela ne veut pas dire qu’elles ne sont pas douloureuses! Un oiseau ne mord jamais pour rien, il y a toujours une raison. Si vous prenez le temps d’étudier et de comprendre les signaux que vous envoie votre oiseau, vous serez à même de prévenir et d’éviter les morsures.

Est-ce vrai qu’ils doivent absolument être deux?

Non, c’est un mythe ou une légende aviaire que l’inséparable ne puisse pas être heureux en tant qu’oiseau unique de votre famille. Leur nom, inséparable, contribue à faire perpétuer cette croyance populaire. Si vous vous occupez convenablement de votre inséparable, si vous lui laissez la liberté de faire partie de votre famille à part entière, il portera son attention sur vous et n’aura pas besoin d’un autre partenaire oiseau. Cependant, si vous savez que vous n’aurez pas beaucoup de temps par jour à lui consacrer, mieux vaut en avoir plus qu’un pour éviter qu’il ne s’ennuie.

L’inséparable est un oiseau rempli de personnalité qui vous apportera beaucoup de joie, ce sont de petits clowns, prêts à jouer sans arrêt pendant des heures. J’espère ne pas vous avoir trop découragé d'adopter un inséparable. Seulement, vous êtes en mesure de déterminer si un inséparable peut être l’oiseau idéal pour votre famille. Ils requièrent beaucoup de temps, de la patience, de la tolérance et beaucoup d’énergie, mais selon moi, ils en valent grandement la peine.

 

© Marie-Ève Perras 2007


 

Photos
Agapornis, Marie-Josée Ouellet
Agapornis, Nicole Gélinas
Agapornis Marie-Josée Ouellet
Agapornis, Diane Vachon
Agapornis, Murielle Major
Agapornis Sonia Marques
Agapornis, Geneviève Desrochers