Version anglaise

Le bois et les jouets


par Johanne Vaillancourt



Le bois est l'un des matériaux préférés des perroquets.

Le bois est l’une des matières, parmi les matériaux entrant dans la fabrication des jouets, préférées des perroquets. Certaines essences tendres, comme le pin, se détruisent facilement et rapidement. C’est pourquoi ce genre de bois est particulièrement apprécié de tous les perroquets. D’autres, comme le manzanita ou le bois de fer, sont très solides et pratiquement indestructibles. Les jouets fabriqués avec ces bois sont moins intéressants pour le perroquet mais ils peuvent très bien servir de perches plus durables à l’intérieur de la cage ou d’arbres à perroquets.

N’utilisez que des essences non toxiques et n’ayant subi aucun traitement chimique (incluant les branches d’arbres que vous coupez à l’extérieur): pas de pesticides, insecticides, herbicides, pas de vernis (tout ce qui brille doit être évité), pas de préservatifs ni traitements d’aucune sorte, pas de colle (presswood et plywood) ni aucun produit chimique. Du bois tout nu et… vierge!

Les arbres peuvent être contaminés par des polluants chimiques.

Si vous allez vous-même couper des arbres pour votre oiseau dans un boisé, que ce soit pour faire de petits jouets, des perches ou des arbres-perchoirs, il est important de bien choisir son essence d’arbre (plusieurs sont mortels pour les perroquets). Voir Arbres sécuritaires et Arbres toxiques.

Mieux vaut choisir un boisé assez éloigné de la route (même si l’essence est sans plomb aujourd’hui, ce n’est que vers la moitié des années 1970 que ce genre de carburant a été prohibé, alors si vous coupez les branches d’un vieil arbre, il y a peut-être encore des résidus de plomb. De plus, le plomb des carburants a été remplacé par d’autres métaux lourds tous aussi nocifs pour votre perroquet).

Le sel qu’on utilise l’hiver pour faire fondre la glace peut aussi contaminer un arbre. Une autre raison d’éviter de prendre vos branches dans les régions urbanisées… cette #%"&*# de manie qu'on les humains de vouloir à tout prix du gazon vert de golf (engrais, herbicides, pesticides, etc.). Tous ces produits peuvent contaminer un arbre et se rendre jusqu’à votre oiseau s’il le grignote…

Vive la campagne profonde!

 

Bien désinfecter

Maintenant que vous avez trouvé votre arbre (sans chimique, bonne essence), il faut le désinfecter… Bien oui…nos petits oiseaux autochtones (moineaux, roselins, étourneaux, etc.), ne sont pas propres, propres, propres…! Ils ont des maladies, des bactéries, fungi et autres "viruseries" pour lesquelles nos perroquets domestiques ne sont pas protégés (anticorps) et ces petits oiseaux se promènent sur les branches des arbres, s’y nourrissent et y font des petites crottes. Donc, mieux vaut bien les désinfecter avant de les offrir à nos chéris.

 

Les brindilles et autres matériaux peuvent être contaminés.

Recette pour désinfecter

Bien laver et frotter la branche ou l’arbre avec du savon doux. Puis, on désinfecte en frottant avec une solution d’eau de Javel et d’eau 1/10 et on rince plus que pas assez, afin qu’il ne demeure pas de résidu de javel. Puis, on met la branche au four (si c’est possible) à 250 °F ou 120 °C pour une heure (le bois doit être séché jusqu’à son cœur). On éteint le four et on laisse les branches pour encore deux heures. La chaleur détruira les parasites, champignons, microbes ou bactéries.

Il est important de bien faire sécher les essences d’arbre qui possèdent un taux de créosote élevé tels pin et chêne. Dans le cas d’un arbre-perchoir, le procédé est le même, sauf pour le séchage. Vous devez installer l’arbre dans un endroit sec … pas dehors…!

Souvent vu : l’humain bien intentionné qui désinfecte son arbre et le place ensuite dehors en plein soleil pour le faire sécher (????)… à la disposition de tous nos charmants oiseaux sauvages… Caramba!!!! Tout est à recommencer!!!!

 

Les buches constituent un risque entre les becs de nos perroquets.

Mise en garde

Les bûches pour foyer ou poêle à bois ne sont pas des jouets pour perroquets. C’est inimaginable le nombre de fois où j’ai rencontré des gens qui faisaient très attention à la santé de leur perroquet (tests vétérinaires, choix de jouets sans danger, désinfection totale de la cage et des perchoirs une fois par semaine, etc.), et... qui laissaient leur perroquet déchiqueter les bûches installées près du foyer…???? Ces bûches sont aussi des arbres… et ces arbres ne sont ni nettoyés, ni désinfectés…!!!

 

Références
Roger W.G. Feller, Shawn P. Messonnier, Handbook of small animal toxicologie and poisoning, 2004
Gillian Willis, http://www.exoticbird.com/gillian/

 

 

©Johanne Vaillancourt 2004


Photos
Bébé, conure de Finsch (aratinga finschi), CAJV
Arbres, CAJV
Turquoise, ara bleu et or (ara ararauna), Christine Cadoux
Arianne, cacatoès des Moluques (cacatua moluccensis), Christine Cadoux