25. Parce que parfois, il y a urgence (3)

perroquet

Voici le premier texte du Post des perroquets de l’année 2019. Comme le temps passe vite, il me semble que c’était hier que je commençais à rédiger cet hebdomadaire sur nos oiseaux et nous en somme déjà arrivés au numéro 25. Pfiouuu!!!

On arrive à la troisième partie des urgences ‘domestiques’ concernant notre perroquet. J’espère que vous avez passé un excellent temps des fêtes et que Coco ne vous en a pas fait voir de toutes les couleurs. Dans les deux prochains numéros, on verra encore d’autres urgences, répertoriées comme étant les plus communes. Je sais, vous me direz que ça commence à faire beaucoup, mais disons que je préfère ratisser plus large que mince, parce qu’on ne sait jamais…

Ce petit guide n’a pas pour but de remplacer les précieux soins vétérinaires, mais bien de stabiliser et garder votre oiseau en vie jusqu’à ce qu’il soit pris en charge par un praticien qualifié. À cause de leur métabolisme particulier et surtout rapide, les oiseaux ne peuvent attendre longtemps lors d’urgence avant d’être pris en charge. Votre intervention peut faire la différence entre la vie et la mort de votre chéri.

Ce guide doit être utilisé comme aide et conseil aux soins d’urgence (gestes à poser), mais ne peut en aucun cas se substituer à une visite chez votre vétérinaire aviaire. Vu?

S'il vous plait Connexion - Login Pour voir ce contenu. (Pas encore membre ? Adhérez maintenant !)
La partie Commentaires est protégée