Les perroquets et les jouets


par Johanne Vaillancourt


Perruche calopsitte et ses jouets.

Pourquoi les perroquets ont-ils besoin de jouets?

 

Mais pour jouer pardi!!!!!

Dans son environnement naturel, le perroquet est toujours occupé: trouver et cueillir la nourriture, manger, se toiletter, voler en bande, communiquer et surtout… jouer. Jouer fait partie du processus d’apprentissage normal. Fouiller, fourrager, toucher, goûter, découvrir les formes et les textures sont toutes des formes d’expérimentation sensuelles; arracher, grignoter, détacher, prendre, empoigner, grimper, virevolter, des apprentissages de coordination nécessaires au développement. Le jeune perroquet doit apprendre à interagir dans son environnement. Les meilleurs jouets qu’on peut offrir à son perroquet se doivent d’être une forme de transposition artificielle de ce qu’il aurait trouvé dans son environnement naturel et nous devons nous-mêmes jouer avec lui afin de l’aider à se définir à l’intérieur de son groupe social humain. Le terme jouer diffère quelque peu de signification pour le perroquet et pour l’humain. Dans bien des cas, pour ces oiseaux, jouer est souvent synonyme de… détruire. Disons que les perroquets se tiennent principalement occupés par la destruction systématique de tout ce qui leur tombe sous le bec (branches d’arbres, brindilles, feuilles) et y prennent un réel plaisir… C’est un comportement inné, conséquemment… immuable. Cette attitude se transposera donc dans son environnement domestique et le saccage résultant de ce comportement sera inversement proportionnel à la somme des objets qui seront mis à sa disposition… ou qu’il trouvera par lui même pour satisfaire ce besoin. Donc, si vous ne souhaitez pas voir votre perroquet meubler son temps avec… vos meubles… il vaut mieux lui procurer des objets à détruire autres que votre sofa ou les cadrages des fenêtres. Parce que… peu importe que ce soit dans la nature ou dans votre maison, jouer et détruire font partie du bagage comportemental du perroquet… Et dites-vous que dans un contexte domestique, le perroquet qui n’a pas de jouets mais qui, par contre, a beaucoup de temps devant lui, qui possède un minimum d’imagination et de créativité risque de rapidement se transformer en Attila le roi des Huns, duquel on disait que "plus rien ne repoussait sur son passage". Les perroquets domestiques vivent malheureusement dans un environnement pas du tout adapté pour eux. Ils vivent sans le savoir avec une épée de Damoclès au dessus de leur tête. Ils sont en effet entourés d’une multitude de trappes et de dangers découlant de l’imaginaire humain et, comme nos innocents oiseaux ont généralement confiance en leurs humains, les risques de mauvais coups du sort en sont décuplés. Il faut donc fournir à l’oiseau des activités sécuritaires pour le tenir occupé. Les jouets sont nécessaires pour réduire le stress engendré par l’ennui et la monotonie découlant directement de la captivité de l’oiseau. Les jouets à mâchouiller, à tenir dans sa patte, qui font du bruit ou tournoient servent à tenir l’oiseau occupé et conséquemment, en bonne santé mentale et psychologique.

 

La personnalité

Certains perroquets ne peuvent résister à l’envie irrépressible de démolir complètement et sans ménagement un nouveau jouet, le considérant presque comme un ennemi à abattre. Par contre, d’autres seront plus "Zen" et boulotteront le jouet pièce par pièce, nœud par nœud avec une patience infinie… Chacun sa personnalité, chacun son tempérament. C’est à vous d’être observateur et de choisir le style de jouet qui convient à votre oiseau. Voici quelques traits de personnalité assez communs chez les perroquets. À vous de déterminer de quel type est votre oiseau!

Le perroquet Élisabeth Taylor

Fasciné par les bijoux et tout ce qui brille. Ne peut résister devant des boucles d’oreille, un bracelet, un collier, peu importe si c’est du solide ou du toc. Offrez-lui des jouets brillants (acier inoxydable) et très colorés qui font "gling à gling". Ce sont des "glingglingneux…".

Le perroquet Arsène Lupin

C’est le perceur de coffre-fort, celui qui aime ouvrir avant de voler (ou saccager). Offrez-lui des boîtes ou coffres à ouvrir avec des trésors à l’intérieur; un vieux coffre à bijoux (attention aux matériaux) ou une petite armoire du style, garde-robe de Barbie.

Le perroquet Numérobis

(voir Astérix et Cléopâtre)
L’architecte. Il fait et refait le décor de votre appartement ou de sa cage (c’est selon) et pas toujours de façon très rectiligne. Le type Numérobis n’a pas le compas dans l’œil et souvent ses constructions ressemblent plus à des démolitions. Mieux vaut bien sécuriser et fixer les objets dans sa cage (bols, perches, jouets) sinon, tout risque de changer d’endroit et pas toujours à votre convenance…

Le perroquet Old Powell

(voir Lucky Luke, La ville fantôme)
Le foreur de mine. Il aime creuser et faire des trous partout. Il cherche… on ne sait quoi, mais il creuse et fouille partout dans la maison… sous les draps, les linges, les sofas, les meubles. Il creuse dans les murs ou les portes, c’est un vrai mineur! Mieux vaut l’approvisionner en boîtes de carton ou de bois, vieilles serviettes ou draps, car s’il n’a rien à fouiller ou creuser… un monde de possibilités s’offre à lui dans votre maison!

Le perroquet Babe Ruth

Le célèbre lanceur… Lance tout ce qui lui tombe sous le bec ou la patte: jouets du dessus de sa cage ou de son perchoir, grains, moulée, fruits et légumes de son écuelle. Ce type adore faire maison nette dans vos vaisseliers, dessus de comptoir ou table de salon. Ce n’est pas un destructeur, il ne grignote pas beaucoup… C’est réellement... un lanceur. Son jeu préféré avec son humain est: Va chercher! Il lance un objet et aime que son humain chouchou le ramasse pour qu’il puisse le lancer ou le laisser tomber de nouveau. Des heures et des heures de plaisir en vue…! Jouez à la balle, enseignez-lui à ranger ses jouets dans un coffre ou à jouer au basket-ball. Un conseil par contre, ne laissez pas traîner vos bibelots de valeur sous son bec et attachez solidement ce qui se trouve à l’intérieur de sa cage… c’est tellement amusant le catapultage du bol d’eau!

Le perroquet artisan

Expert ès macramé et nœuds en tous genres. Il aime passer des heures à défaire les nœuds des lanières de cuir ou de corde… Vous savez quoi lui offrir!

Le perroquet vétillard

Dans son monde tout doit être parfait… le perfectionniste à outrance! Il coupe, enlève, détache tout de qui dépasse: grains de beauté dans votre cou, boutons dans votre visage; en fait, tout ce qui est bouton ou piton… chemisier, télécommande, téléphone, remontoir de montre, yeux et nez des toutous en peluche, etc. Il est généralement fier de vous avoir rendu un si grand service. Offrez-lui des objets à grande surface avec des trucmuches qui dépassent. Surveillez bien qu’il n’avale pas de petites pièces.

Le perroquet Armani

Le designer. Il coupe et recoupe tous vos vêtements, surtout ces disgracieuses lignes de couture à la hauteur de vos épaules, ces pointes de cols de chemisiers… Ouiche…! Et que dire de ces étiquettes dans le haut de vos pulls… Allez zou…! On redessine et on en fait un original Coco! Ce genre d’oiseau est un "chiqueux" de guenilles… Il aime les jouets de cordes, de cuir et surtout… vos vieux vêtements… Alors, pourquoi pas?

Le perroquet St-Jean-Port-Joli

Son bec est son canif et tout ce qui se nomme bois mérite d’être "gossé" et sculpté selon les tendances artistiques en usage dans le monde des perroquets. Il a une esthétique très particulière qui nous échappe quelque peu. Que voulez-vous, les humains sont un peu béotiens face à la magnificence de l’art aviaire… Tous des barbares…! Par contre, pour ce genre d’oiseau, le choix des jouets est très varié et surtout...disponible!

Le perroquet Kasparov

C’est le cérébral… Il aime les jeux compliqués et a une grande force de concentration pour apprendre. C’est le sujet idéal pour les jeux éducatifs ou d'éveil (nombres, couleurs, formes, etc.).

Le perroquet Martha Stewart

Très ingénieux en rafistolages de toutes sortes. Aime bien inventer ses jouets lui-même. C’est le genre à passer des heures à remplir une petite bouteille de morceaux de papiers mouchoirs en les insérant un à un à la perfection; à défaire les pièces d’un jouet pour aller les intégrer dans un autre. Il déteste le gaspillage et recycle tout ce qui lui tombe sous le bec.

Le perroquet Obélix

Bon gars, mais brise tout ce qu’il touche. Ce n’est pas de sa faute: il est trop grand ou trop fort! Mieux vaut lui procurer des jouets à l’épreuve des mastodontes. C’est souvent le cas des grands aras ou cacatoès. Mes plus petits perroquets détestent littéralement que Molly, mon hyacinthe, vienne s’approprier leurs jouets. Un jouet passé dans le bec de Molly = un jouet fichu! Souvent, il arrive aussi qu’un perroquet n’aime pas le nouveau jouet ou centre d’activités qu’on vient de lui offrir. Il ne faut pas assumer pour autant que le perroquet n’aime pas jouer ou n’aime pas ce type de jouet ou d’activité… Il n’aime pas ce jouet-là, c’est tout! Chaque perroquet a une personnalité distincte, ce qui plaît à l’un peut laisser l’autre indifférent. Certains perroquets deviennent très excités, lorsqu’ils s’amusent avec un jouet qu’ils aiment particulièrement; et dans certains cas, les jouets servent carrément à l’évacuation du stress ou de la frustration du perroquet. Si vous remarquez ce genre de comportement de la part de votre oiseau, évitez à ce moment-là d’engager votre doigt entre le perroquet et le jouet, sinon…comptez vos doigts par après pour être bien certain qu’ils sont encore tous là!

 

Ara chloroptère en plein travail de destruction de son jouet.

Pouvoir de destruction renversant

Il est normal pour un perroquet de tenter de réduire à sa plus simple expression tout ce qui est à portée du bec et de tenter de s’emparer de ce qui ne l’est pas. Ce sont des comportements naturels de nidification qui découlent directement de l’instinct sexuel, même si souvent ces travaux de démolition ne ressemblent en rien à ce profil.

Ratisser le sol ou les recoins, fouiller, déchiqueter, grignoter, mâchouiller, transporter des matériaux et détruire sont des comportements tout à fait normaux et, selon la carrure de votre oiseau, les travaux seront à sa mesure!

Mes cacatoès ont déjà foré un tunnel dans le mur séparant deux pièces de ma maison, juste question de tuer l’ennui et je suis arrivée de justesse le jour où mes aras avaient décidé de se percer une nouvelle fenêtre plus au sud… dans le living! Ce ne sont pas des histoires inventées; c’est vraiment arrivé, je le jure!

 

Amazona aestiva avec son jouet dans une cage.

L’ennui et ses petites misères

Se tenir occupé et jouer est important pour la santé mentale et physique de votre perroquet. Aussi important que l’alimentation, l’hygiène et… naturellement, votre indéfectible affection! Plus souvent qu’à son tour, le perroquet "domestique" vit une vie de réclusion en compagnie des humains. C’est-à-dire qu’il passe beaucoup trop de temps seul, isolé d’un groupe social et prisonnier à l’intérieur d’une cage. Il n’y a rien qui ressemble plus à une prison qu’une cage: des barreaux et des portes verrouillées. L’humain n’y entre que pour y remplir la gamelle et nettoyer la geôle. Souvent, l’oiseau vit au rythme des départs (le matin pour le travail), des arrivées (le retour du travail le soir), n’a que quelques heures de sortie journalière et une interaction sociale réduite à sa plus simple expression. Rien de jojo dans tout ça, non? Pour un animal aussi grégaire, curieux et actif que le perroquet, c’est vraiment le bagne! L’ennui et la langueur sont au premier rang des causes de problèmes comportementaux chez le perroquet (anxiété, hurlements, comportements morbides, picage, automutilation, manies, rituels obsessifs/compulsifs, etc.). Croyez-moi, un perroquet qui s’ennuie devient rapidement un perroquet harcelant et insupportable. Le perroquet a besoin de jouer, de se créer des scénarios, de détruire, d’explorer et de batifoler de façon interactive avec son groupe social, bref, de retrouver à peu près un contexte équivalent à ce qu’il serait en droit d’avoir dans son environnement naturel. Un perroquet ne devrait jamais s’ennuyer dans votre maison au point d’en devenir dépressif! C’est à vous de lui fournir un environnement agréable où plusieurs activités s’offrent à lui au cours de la journée (même en votre absence) et de lui offrir du temps de qualité quand vous êtes présent à la maison. La bonne éducation de son perroquet implique aussi de prendre du temps pour jouer avec lui, d’incorporer dans sa routine une grande partie ludo-éducative et ainsi, le stimuler par le jeu à acquérir de bons comportements et une place au sein du groupe social qu’il compose avec vous et votre famille.

 

 

Les petits travers de Coco

Vous devez être très vigilant quand vous offrez un nouveau jouet à votre perroquet et porter une attention particulière quant à la manie qu’ont certains perroquets d’avaler des substances non comestibles. Il est évident, et presque normal, dans le cas d’un très jeune oiseau, de ne pas faire tout à fait la différence entre nourriture et autres objets ou substances qu’il porte à son bec. Par contre, une des pathologies assez répandues chez les perroquets domestiques est l’allotriophagie, ou encore Pica, qui consiste en une sorte de perversion de l’appétit qui les conduit à absorber des substances non comestibles et dangereuses pour eux. Les cacatoès et les conures plus particulièrement semblent avoir un goût prononcé pour ce genre de pratique; pour certains ce sera la corde ou le cuir des jouets, d’autres le bois ou le sisal et même le plastique. Un autre petit travers imputable à la domesticité! Mieux vaut être vigilant.

 

Coco et les épouvantards

Comme on le sait, les perroquets sont des animaux proies qui s’effarouchent facilement à la vue d’un objet qui ne leur est pas familier. Un tout nouveau jouet peut prendre la forme d’une coquecigrue dans l’imaginaire de l’oiseau s’il n’a pas eu le temps d’apprivoiser sa présence auparavant. Encore ici, tout dépend du tempérament et/ou de l’éducation du perroquet. Un oiseau habitué à la nouveauté et hardi aux changements va percevoir ce nouveau jouet comme une expérience enrichissante et commencera à s’amuser (le détruire) immédiatement sans problème. Par contre, un perroquet mal socialisé, au tempérament timide ou suspicieux, peut frôler la crise de nerfs en présence d’un nouvel objet dans sa cage ou son coffre à jouets. À ce moment, mieux vaut présenter le jouet graduellement en le laissant négligemment à la vue de l’oiseau dans son décor familier. Peu à peu, il s’habituera à sa présence et baissera sa garde. À ce moment, vous commencerez à interagir avec le nouveau jouet et le perroquet, puis, quand l’oiseau ne manifestera plus aucune crainte de l’objet, là et seulement à ce moment vous pourrez installer ce jouet dans sa cage. Quita, mon ara, peut détruire un jouet conçu pour un perroquet de son calibre en une seule heure selon l’humeur du moment. Si elle se sent hardie, souvent une seule demi-heure lui suffit lorsque disons… elle s’y applique!

 

La sécurité avant tout

Aujourd’hui, il y a une multitude de jouets dans les animaleries, mis à disposition pour tenir votre perroquet occupé ad vitam aeternam. Par contre, il faut demeurer sur ses gardes. Ce n’est pas parce que le jouet est vendu en animalerie et que la mention "pour perroquet" y figure qu’il est automatiquement sécuritaire pour l’oiseau. Il n’y a pas de réglementation sur les jouets pour perroquets et n’importe qui peut vendre n’importe quoi. Même si le jouet vous semble très attrayant, soyez vigilant: la sécurité doit être la priorité dans le choix des jouets que vous offrez à votre perroquet. N’oubliez pas qu’il portera systématiquement à son bec tout ce que vous lui offrirez, et ce, sans méfiance aucune! Votre perroquet vous fait confiance, c’est donc à vous d’examiner scrupuleusement les jouets que vous lui présentez.

  • Est-ce que mon oiseau peut s’y prendre les pieds, la tête?
  • Peut-il le décrocher, le détacher?
  • Peut-il s’y enrouler un doigt, une patte, la tête?
  • Les matériaux sont-ils non toxiques?
  • Les pièces sont-elles trop facilement détachables... ingérables?

 

Imaginez toujours les pires scénarios, car avec les perroquets, même l’improbable peut arriver. Ils sont l’incarnation même de la loi de Murphy…

 

Pionites melanocephala avec ses jouets accrochants, mais sécuritaires.

S’il y a un seul aléa…il arrivera…!

Certains jouets sont très sécuritaires à l’état neuf et deviennent dommageables en se détériorant. Je pense ici plus particulièrement aux jouets de cordes ou aux jouets de bois maintenus en place par des quincailleries (vis, œillets, etc.). Ayez l’œil… Lorsque vous offrez des jouets en matériaux poreux ou naturels à votre oiseau (corde, cuir et bois tendre), assurez-vous de bien limer ses ongles. Ces matériaux peuvent être "accrochants" et avoir de fâcheuses conséquences pour Coco. Soyez certains de l’entière sécurité d’un jouet avant de l’installer dans sa cage ou de le laisser jouer seul avec cet objet. Si vous avez le moindre doute, retirez le jouet de la cage lorsque vous devez quitter la maison. Certains jouets demandent une surveillance de la part de l’humain.

P.S. Si vous attachez vos jouets avec de la corde ou des lanières de cuir aux barreaux de la cage, assurez-vous de les fixer avec force et de faire des nœuds très serrés afin qu’aucune petite boucle ne se forme. Les perroquets sont curieux et vont s’acharner à agrandir cette petite boucle au risque de s’y faire cravater.

 

Les Géants et les Lilliputiens

Les Géants ne doivent pas jouer avec les affaires des Lilliputiens. Choisissez toujours un jouet en fonction de la taille de votre perroquet. Un tout petit jouet conçu pour petits perroquets tels la perruche, l'inséparable ou la calopsitte peut s’avérer mortel pour votre amazone, les pièces trop petites s’y détachant ou s’ingérant trop facilement ou encore, un anneau peut être trop juste pour la tête de votre oiseau. Ce dernier peut s’y prendre et… s’y pendre. Les anneaux qui font partie du jouet ou le composent doivent être de diamètres assez grands pour laisser le corps de l’oiseau passer au complet ou trop petits pour qu’il n’y passe pas la tête. Les jouets fabriqués pour petits oiseaux ne sont que pour petits perroquets: les fixations, clochettes, chaînes, billes, etc., sans danger pour le très petit perroquet, peuvent tuer votre moyen ou grand perroquet. Je sais que le prix des petits jouets est plus alléchant que celui des jouets conçus pour grands perroquets, mais en regard des honoraires que vous demandera votre vétérinaire, ou encore pire, la perte de votre compagnon, je crois que mieux vaudrait investir un peu plus dans les joujoux conçus pour la taille de votre perroquet que de prendre le risque de…  

 

 

 

© Johanne Vaillancourt 2004

Photos
Maxou, nymphicus hollandicus, Isabelle Lavoie
Chloa, ara chloroptera, CAJV
Cracou, amazona aestiva, CAJV
Bilbo, pionites melanocephala, CAJV