Jouets pour perroquets...
Bargain store, est-ce que ça en vaut vraiment le coût?

par Johanne Vaillancourt

 

Pièces de jouets pour perroquets en alliage non-sécuritaire.

Des cadeaux, des cadeaux et encore des cadeaux… Noël est à nos portes, ça sent les réjouissances et on désire impérativement et absolument que Coco participe à nos festivités de fin d’année.

Mais que diable lui offrir? Des jouets conçus pour perroquets? Oui, mais après avoir frénétiquement dévalisé les boutiques pour acheter les étrennes de notre chéri, nos enfants, belle-maman, marraine et nos copines de cœur… ouf, on a beau l’agiter le plus fortement possible, notre chère tirelire demeure à notre grand dam… bien silencieuse…

Qu’à cela ne tienne, improvisons! Vite, vite direction le "bargain stores", l’endroit le plus absolument et totalement dément où l’on peut dénicher à peu près tout et n’importe quoi à offrir pour jouer à nos perroquets, et ce… pour moins de $1 ou 1€… Et par bonheur… il y en a de plus en plus de ces boutiques-à-rabais qui regorgent de gadgets pas chers… pas chers… en provenance de pays exotiques tels la Chine, Taiwan, l’Inde ou le Mexique…

Oui, mais (car il y a toujours un mais)… à quel prix pour votre perroquet?

Il ne se passe pas une seule semaine où ces "tout et n’importe quoi" à $1 / 1€ ne fassent scandale parce qu’on découvre qu’ils contiennent des substances nocives pour les enfants: du plomb ou autres métaux de même acabit, des insecticides (pièces de bois/osier/vigne/bambou), des colorants toxiques, du phtalate de diisononyles, du cadmium, etc. Si c’est dangereux pour un enfant de 6 kg, essayez d’imaginer le risque pour votre perroquet de 350gr… Le plomb, entre autres, est encore très (trop) présent dans les jouets ou accessoires de plastiques en provenance de ces pays. Dans certains cas, le plomb est intégré au matériau même du jouet. Et bien que le Canada réglemente rigoureusement l’utilisation de ce métal, il a peu de pouvoir d’action sur la fabrication des jouets en Chine et en Inde, là d’où proviennent généralement ces jouets contaminés.

Le plomb est souvent utilisé pour obtenir des couleurs brillantes dans les jouets pour perroquets.

C’est nous, insatiables consommateurs, qui sommes responsables de cette situation: on veut des jouets souples, agréables et mâchables. On les veut de belles couleurs, les plus brillantes possibles et tout ça, on les veut aussi au taux le plus minime…

Bien… c’est ce qu’on veut et c’est ça qu’on obtient!

Dans les jouets, le plomb est utilisé pour fixer la couleur. C’est grâce à lui qu’on obtient des jaunes et des rouges éclatants. Des produits sans plomb existent, mais coûtent de 20 à 30% plus cher, selon un spécialiste chinois. Et quand on fait fabriquer ses produits en Chine, au Vietnam ou en Inde, ce qui est le cas de la majorité des jouets dans le monde, c’est en premier lieu pour réduire ses coûts de production et rester compétitif.

Malheureusement, malgré qu’il y ait déjà longtemps que j’aie mis les propriétaires de perroquets en garde contre les jouets de plastiques de provenance douteuse sur une page de ce site, il ne se passe pas une seule consultation où je ne doive retirer de ces babioles des cages ou coffres à jouets des psittacidés adorés de mes clients. En pensant bien faire, ils empoisonnent lentement mais sûrement leurs perroquets… à peu de frais! Selon Santé Canada (http://www.hc-sc.gc.ca/hl-vs/iyh-vsv/environ/lead-plomb-fra.php) "une exposition continue même à de très petites quantités de plomb peut être dangereuse, en particulier pour les nourrissons et les jeunes enfants." Un perroquet, c’est quand même de plus petite taille qu’un nourrisson humain, et pour son plus grand malheur, tout comme l’enfant, l’oiseau portera irrémédiablement l’objet ou le jouet à son bec et la simple répétition de ce geste risque d’hypothéquer très sérieusement la santé de Coco. Il n’existe pas de niveau d’exposition au plomb qui soit réputé "sans danger", et même l’absorption d’une quantité infime est dangereuse.

Pièces de plastiques proposées pour la fabrication de jouets maison pour perroquets.

Il y a de plus en plus de "fabricants ou revendeurs de jouets pour perroquets" qui apparaissent sur Internet et malheureusement, par ignorance (ou autres raisons moins nettes), beaucoup de ceux-ci semblent plus préoccupés par l’apparence attirante des jouets que par la sécurité de ceux-ci pour nos oiseaux.

Beaucoup de ces "jouets pour perroquets" sont fabriqués entres autres avec des pièces de bois/osier/vigne/bambou, bourrés d’insecticides (transport par bateau), d’éléments de plastiques provenant de ces "dollars stores", ou encore, composés de parties comportant des métaux lourds (zinc, plomb). Dans le joyeux monde du "fabriquez-vos-jouets-pour-perroquet-vous-même", plusieurs sites ou boutiques Internet nous proposent moult de ces petites frivolités permettant de composer soi-même le poison de son perroquet…

Même de grandes marques ne sont pas à l’abri (ou attirées par la promesse de profits encore plus mirobolants) de ces nouveaux pays émergents, et tentent de minimiser l’impact de leurs choix manufacturiers, ma foi, en nous prenant vraiment pour des c… cornichons !!!

Ainsi, Fisher-Price, une filiale de Mattel, affirme que le risque associé à ces produits est faible. Lécher ou toucher un des produits ne causera pas de problème, soutient-elle, mais il est recommandé de voir un pédiatre s’il s’avère qu’un enfant a mâché la peinture du jouet.  … Ça vous laisse pantois !

Pièces de jouets pour perroquets

Procurez-vous vos jouets ou pièces de jouets auprès de compagnies sérieuses et reconnues, et non pas dans ces grandes surfaces et bargain stores où l’on vous propose des jouets ou des accessoires sur lesquels aucun nom de fabricant n’apparaît (ni adresse, ni site Internet ni autres coordonnées pour les rejoindre). Évitons autant que faire se peut les jouets de plastique ou peints avec des colorants douteux dans les bas de Noël de nos perroquets, du moins, pas dans les choix de jouets à grignoter ou à détruire. Soyons responsables et protégeons nos oiseaux (du mieux qu’on peut).

À consulter: Rappels de produits de consommation

 

 

La suite des choses…

En réponse au déferlement de courriels qui a suivi la mise en ligne du billet intitulé "Jouets pour perroquets…Bargain store, est-ce que ça en vaut vraiment le coût?"

Fallait s’y attendre, il paraît que j’ai encore…
… chatouillé une corde sensible chez certains commerçants – spécialisés dans les jouets pour perroquets, et croyez-moi, ça proteste ferme dans les bayous… Apparence que… mon précédent billet "Jouets pour perroquets… Bargain store, est-ce que ça en vaut vraiment le coût?" aurait heurté quelques sensibilités.

Ma boîte courriel regorgeait hier et ce matin de courriels (et certains, pas trop polis), provenant de propriétaires de boutiques Internet "spécialisées" en jouets pour perroquets qui, semblerait-il, n’ont pas trop apprécié ma position face à ces jouets de plastique qui, à long terme, risquent de compromettre la santé et même la vie de nos perroquets. Je dis bien à long terme, parce que ces fournisseurs-de-babioles-pas-chères semblent présumer que si l’oiseau ne tombe pas raide mort sous leurs yeux en croquant dans un de ces jouets de plastique contaminés au plomb (ou autres camelotes made in RPC), c’est que je suis complètement dans les patates et que, pour reprendre les termes d’un de mes correspondants "j’hallucine des affaires pour faire peur au monde (sic)"

Contrairement aux propos de vos réquisitoires respectifs, je ne suis pas contre le commerce… bien au contraire: tous en ce bas monde avons quelque chose à vendre … moi la première … Par contre, je considère effectivement irresponsable de vouloir faire du commerce au détriment de la santé de mes animaux de compagnie (que j’adore), et si j’ai pris la peine d’écrire ce billet (de façon stratégique juste un peu avant Noël), c’est que, d’un… j’en ai la tribune… et de deux… je sais que plusieurs amateurs de perroquets sont tout simplement inconscients des dangers de certains matériaux qui entrent dans la composition des jouets qu’ils destinent amoureusement à leurs perroquets (qu’ils adorent aussi).

La beauté d’Internet est de pouvoir diffuser massivement ce genre d’information, aussi efficacement pour moi que pour ces boutiques Internet qui y font la promotion de leurs babioles (made in China). Nous en sommes donc quittes… Et toc!

Un de ces commerçants proteste (avec beaucoup de conviction d’ailleurs) qu’il ne fait pas pis que les autres boutiques ou animaleries en ligne qui, elles aussi, offrent de ces bricoles de plastiques en provenance de Chine… Et je suis d’accord avec lui … Mais ne vaudrait-il pas mieux bâtir son commerce de façon responsable sans prendre le risque d’attenter à la santé de celui auquel il s’adresse, en l’occurrence… mon perroquet?

En conclusion, puisque vous affirmez tous de concert que nos gouvernements sacrifient souvent notre santé sur l’hôtel de la consommation en laissant passer beaucoup de produits à risques … il faut au moins avoir assez de discernement pour reconnaître que s’ils (nos gouvernements) en sont arrivés (bien malgré eux…) au stade d’émettre de sérieux avertissements ou retirer certains jouets de plastique du marché (particulièrement ceux des dollars stores), c’est probablement que ces gadgets ont, depuis belle lurette, prouvé leur nocuité sur notre santé (et bien évidemment, celle de nos animaux de compagnie).
 

 

 

 

 

Extraits du blogue de Johanne publiés les 20 et 22 décembre 2008
© Johanne Vaillancourt 2008

 


Photos
1, 2 et 4, CAJV
3, Diane Vachon