Version anglaise

Quelques notions à propos de l’empreinte


par Johanne Vaillancourt


 

 

L’empreinte est un aspect de l’apprentissage qui se produit en très bas âge, à un moment où l’oiseau est très sensible et où il est exposé à un stimulus très significatif.

 

L’empreinte a des répercussions à très long terme.

  • Reconnaissance des parents


  • Attachement


  • Caractéristique de son espèce


  • Relation sociale


  • Sélection d’habitat ou d’aliments

 

 

 

C’est une forme d’apprentissage rapide, spécifique et souvent, irréversible qui ne demande aucun renforcement et est très efficace.

 

Les comportements qui seront acquis à cette période demeureront permanents et pourront être déterminants sur d’autres comportements ultérieurs de l’oiseau.

  • Impression filiale


  • Identité


  • Adaptation sociale

 

 

 

C’est une étape capitale dans les processus d’apprentissage du perroquet.

 

 

Une imprégnation défaillante produira un perroquet avec un système de défense actif:



  • Un oiseau qui a vécu des failles au niveau de l’attachement et du détachement vivra de l’anxiété chaque fois qu’il sera confronté à une situation de détachement.




  • En devenant anxieux, l’oiseau ne sera pas apte à apprendre avec confiance.

 

 

 

L’empreinte est un phénomène qui fait partie de l’instinct de survie des animaux.

 

  • Cette dernière a été très bien détaillée par Konrad Lorenz dans plusieurs de ses ouvrages.


  • Tout ce qui est acquis à cette période, où l’oiseau se trouve dans une position impressionnable, deviendra permanent et difficilement réversible.


  • Ainsi, les comportements futurs de l’oiseau seront en grande partie tributaires de ces compétences acquises en très bas âge.


  • C’est l’imprégnation hétérospécifique (à l'humain) qui est à la source de la plupart des problèmes du comportement auxquels les EAM, seront confrontés tout au cours de leur vie.

    • Problème d’identité inhérent aux EAM, qui ne reconnaissent pas les caractéristiques de leur espèce


    • Même au niveau de leurs inclinations sexuelles lorsqu’ils parviennent à l’âge adulte.


    • C’est ce qu’on appelle l’impression filiale, par laquelle l’oisillon apprend les caractéristiques de son parent, et c’est cette dernière qui induit l’empreinte sexuelle de l’oiseau.

 

 

© Johanne Vaillancourt 2007

 

Photos
Poicephalus senegalus, Cristina Marques
Bébés psittacus erithacus erithacus et ara ararauna, Mélanie Rossi
Mahki, psittacus erithacus erithacus, Mélanie Rossi
Chiko, ara ararauna, Sylvain-Luc Richard
Lilo, ara ararauna, Cristina Marques