Empoisonnement à la vitamine D
chez le perroquet


par Johanne Vaillancourt


 

L’intoxication à la vitamine D chez le perroquet peut résulter en hypercalcémie et en la minéralisation des reins, foie, estomac, intestins, cœur et vaisseaux sanguins. La vitamine D est liposoluble et n’est pas stockée dans le foie comme les vitamines hydrosolubles, elle se loge principalement dans les tissus adipeux et les muscles et ne s'élimine pas avant plusieurs jours.

Il est donc facile d’en offrir en excès à son oiseau, ce qui résultera par une intoxication sévère.

Les aras et les gris du Gabon semblent plus sensibles aux intoxications à la vitamine D.

 

 

Tendance actuelle chez le perroquet

 

Une administration excessive de vitamine D par le biais des moulées commerciales (extrudés) (avec apport de vitamine D) et rajout de suppléments vitaminés.

Intoxication commune chez les bébé perroquets nourris à la main avec des pâtées d’élevages + vitamines rajoutées.

 

 

Avertissement

 

Ne pas offrir de multivitamines en supplément à votre perroquet si la base de sa diète consiste en moulée (extrudés) commerciale.


Il pourrait en résulter un grave problème de surdosage.





 

 

© Johanne Vaillancourt 2005



Photo
Lili, amazona aestiva, CAJV