Votre chauffe-eau et les bactéries


par Santé et sécurité d'Hydro-Québec


 

chauffe-eau électrique

...une question de prévention

 

En matière de prévention des risques reliés à l'eau chaude sortant du robinet, on doit se préoccuper tout autant des dangers de brûlures que de la contamination par les bactéries.

Pour réduire le danger de brûlures par l'eau chaude, il faudrait en abaisser la température. Par contre, on risque de favoriser le développement des bactéries, car même à 60°C – réglage de la plupart des chauffe-eau électriques – on évalue que quelque 25 % de ces derniers sont contaminés par des bactéries de type légionelle.

Évoluant au fond du chauffe-eau, là où la température est plus basse et donc propice à leur prolifération, ces bactéries sont responsables d'une forme de pneumonie. La transmission se fait essentiellement par l'inhalation de gouttelettes d'eau contaminées provenant, par exemple, de bains-tourbillons, de douches et de systèmes de climatisation de grands immeubles. Chaque année au Québec près de 100 personnes sont hospitalisées pour une pneumonie attribuable à la contamination des chauffes-eau résidentiels.

Dans ce contexte, il serait imprudent d'abaisser la température du chauffe-eau à 49°C. En plus de réduire de près de 20 % la quantité d'eau chaude disponible, on court le risque d'augmenter le nombre de pneumonies qui leur sont attribuables. Quelle serait donc la meilleure solution?

Hydro-Québec est d'avis que le contrôle de la température maximale de l'eau chaude devrait se faire par l'installation de valves de mélange appropriées, soit à la sortie du chauffe-eau, soit aux robinets. Cette dernière solution présente l'avantage de permettre la circulation de l'eau à 60°C dans le réseau de plomberie, contribuant par le fait même à réduire la présence des bactéries.

Si la question de la contamination de votre chauffe-eau par la légionelle vous préoccupe, considérez l'acquisition d'un chauffe-eau électrique en acier inoxydable et à haute température qui prévient la prolifération bactérienne.

Rappelez-vous les conseils suivants qui vous aideront également à maintenir la qualité de votre eau chaude:

  • ne débranchez pas le fusible de votre chauffe-eau lors de vos absences temporaires.
  • faites chauffer de l'eau froide plutôt que de boire l'eau chaude sortant directement du robinet.

 

cacatoès dans le bain   ara jouant sur l'évier de cuisine près du robinet
 

Ce message a été préparé par la direction – Santé et sécurité d'Hydro-Québec en collaboration avec le ministère de la Santé et des Services sociaux du Québec.

(NDLR: Ne préparez jamais la pâté de votre perroquet avec de l'eau chaude directement du robinet. Une contamination bactérienne pourrait le tuer).





© Hydro-Québec




Photos
Ariane, cacatoès des Moluques (cacatua moluccensis), Christine Cadoux
Misha, ara bleu et or (ara ararauna), Natacha Larivière