Sommaire du Cacatomopolitain
Cacatomopolitain

Le magazine du perroquet d'aujourd'hui

Romance et sexualité



Je drague ou je me laisse draguer?

par Peanut dit le "gris galant"

 

Peanut, perroquet dragueur et galant impénitent

Ici, à l’intérieur du BBB, nous sommes des drôles de moineaux, d’essences  et de caractères forts différents. C’est ce qui fait l’homogénéité de notre groupe, tous dissemblables, mais unis sous un même drapeau … pas de prises de bec! 

On trouve des dragueurs qui en tout temps engagent le premier pas (quand ce n’est pas la course effrénée) vers l’élu du moment, celui ou celle, de l’humain ou du perroquet, qui représente la sensation vertigineuse du moment. Ce sont les perroquets dragueurs, dont je suis… bien évidemment!

À l’opposé, il y a les styles précieux, ceux qui ne font jamais aucun effort pour séduire qui que ce soit, qui ne font jamais un geste vers l’autre. Ces oiseaux-là se laissent simplement séduire, par choix ou par caprice de diva, et souvent poussent un peu plus loin cette anti-séduction en affichant un regard totalement désintéressé face aux tentatives du prétendant; ce qui, semblerait-il, attiserait encore plus la concupiscence de l’amoureux éconduit… pittoresque comme technique de drague, mais redoutablement efficace pour certaines beautés fatales du groupe.

Puis, il y a les autres, ceux qui aimeraient bien draguer un peu, mais qui sont maladroits, qui n’osent pas ou qui ne savent pas trop comment s’y prendre. Ce sont les timides, les inhibés, les craintifs.

Cacatoès éperdument épris de son humaine.

J’ai fait mon petit tour de piste auprès des copains du BBB, question de confirmer ce que je savais déjà (pour y avoir goûté plus souvent qu’à mon tour), à savoir auquel  du premier, deuxième ou troisième groupe les membres de ma tribu volatile s’identifiaient. Pas deux pareils…

 

Chichou


Honnêtement, j’ai toujours pensé faire partie de la catégorie des dragueuses, ce qui serait tout à fait normal de la part d’une cacatoès bien constituée, mais j’ai rencontré Johanne et ma vie a basculé. Avant Johanne, j’étais pas mal étourdie et je flirtais avec tout ce qui se présentait à moi.

Maintenant si je suis très sage de ce côté,  j’ai développé une possessivité exclusive qui, je l’avoue, me rend parfois très malheureuse quand je vois ma Juliette se laisser draguer avec complaisance par les autres membres du BBB. Ça m’a valu au fil du temps une réputation peu enviable d’oiseau instable et imprévisible.

 

Perroquet ara dont le coeur balance en amour... selon les personnes présentes.

Quita


Je serais plutôt du genre "directe en affaires". Quand je vois un Jules qui me plaît, je fonce et je sors tout mon appareillage de séduction extrême. Je dis un Jules, car je ne suis pas trop intéressée par les femelles humaines. Mais je craque à peu près sur tous les mâles de l’espèce… sauf en période hormonale.

Pendant ces périodes, moi aussi, tout comme Chichou,  je "freeze" sur Johanne… allez donc savoir pourquoi. Cet attrait particulier est souvent cause de frictions avec la Chichou, mais qu’elle se rassure, ça ne dure jamais longtemps. Le reste du temps, quand il n‘y a pas de messieurs qui viennent à la maison, mon "kick" se reporte carrément sur Philippe, le seul homme de la maison.

Cependant, lorsqu’il y a des invités de disponibles, je saute facilement la clôture pour un mec séduisant, surtout s’il est de tempérament "rocker" ou du type "gars de construction". Mes bonshommes, je les aime virils!

 

perroquet caique timide

Bilbo


J’aime draguer ou me faire draguer par un inconnu, j’aime la sensation d’attraction mêlée de crainte que je provoque. Les caïques n’ont pas bonne presse; je le sais et je le ressens chaque fois qu’un de ces charmeurs bipèdes m’approche.

Ça pimente le jeu et induit une forme de promiscuité troublante. Pourtant, je me laisse très aisément emballer. Et côté bisous et ronron… je ne crains personne.

Disons qu’on gagne à me connaître!

 

 

Gazou


Moi je mange à (presque) tous les râteliers. Je flirte, je drague tout ceux ou celles qui sont susceptibles de me nourrir: les gris, les grises, Étienne, et bien sûr, ma Johanne.

Ma spécialité: quémander pour me faire nourrir. Pour moi, la séduction passe par le jabot.

Une fois bien repu, je succombe à qui le veut bien…  Johanne dit que je suis "une vraie guédaille" en mon genre.

Par contre, les inconnus, c’est pas touche: je supporte à la rigueur qu’on me parle ou qu’on danse et chante avec moi, mais bas les pattes…

Je me réserve pour mes clients réguliers… pas plus!

 

 

Conure de Finsch intéressé par un plus fort calibre!

Bébé


J’aime jouer sur l’ambivalence: des fois c’est oui, des fois c’est non. J’ai mon côté "plain" et mon côté "givré". Je peux être le plus terrible et entreprenant des Casanova et je peux me montrer plus farouche qu’une mouche avec certains quidams.

À l’intérieur du BBB, j’ai ma "best", c’est Quita, la plus belle ararauna du monde, j’en suis fou braque! Bien sûr me direz-vous, le problème est de taille, mais moi je considère que l’obstacle n’est pas plus insurmontable que pour ces perroquets qui sont complètement foldingues de leurs humains. Disons que c’est une question de point de vue.

Pour ce qui est du couple d’humains qui vit sous mon toit, l’un comme l’autre me va très bien, je ne fais pas de discrimination. Je suis barjot de tous les deux.

 

Perroquette au grand coeur

Maria


J’ai choisi de ne plus draguer… Ça finit toujours mal, alors j’ai laissé tomber. Chaque fois que j’ai dragué ou me suis laissée draguer, j’ai toujours fini par pincer la main du joli cœur.

Comprenez-moi bien, ce n’est pas que je déteste qu’on me porte attention, bien au contraire. Mais voyez-vous, je n’ai pas, ou plutôt, je n’ai que  très peu de plumes d’ailes (oui je le confesse, je me pique) et je perds facilement l’équilibre… vous voyez le portrait. Si on me prend sur la main et qu’on ne fait pas attention à certains mouvements, je bascule… panique… et pince… Alors, après plusieurs échecs à répétition, j’ai choisi de me cantonner aux humains qui me connaissent bien et qui savent se mouvoir avec moi (Johanne et Philippe).

Quand il vient des gens à la maison, je joue la timide dans mon coin pour éviter qu’on vienne vers moi, qu’on s’intéresse à moi. Comme ça, je ne risque pas de blesser quelqu’un.

Je laisse la drague aux batifoleurs du BBB.

 

Perroquet accroc à l'humain

Clémentine


Je n’ai jamais, mais alors là jamais fait le moindre effort pour séduire qui que ce soit. Les mecs viennent directement à moi, et plus ils s’abaissent à tenter de me baratiner, plus je me la joue Diva… C’est une question de principe! Je suis belle, attirante, sexy… et je le sais.

Tous les Cocos  gris du BBB sont fous de moi, au point où je ne me rappelle même plus la dernière fois où j’ai mangé par moi-même. On me nourrit (régurgite), on me bichonne les plumes, on m’offre les plus précieux cadeaux (cacahuètes, pistaches et autres); on va même jusqu’à jouter pour avoir le privilège de percher près de moi la nuit venue. Non, je ne vois vraiment pas pourquoi je devrais lever la moindre plume pour séduire qui que ce soit…

Par contre, je flashe totalement sur mon humain Philippe. Ahhhh…. LUI il me fait de l’effet… mais je ne le lui laisse pas trop voir. J’attends qu’il vienne me chercher, je ne vais jamais vers lui, mais lorsqu’il me prend sur son épaule… Ah…là…là… je sors le grand jeu … la séduction totale… Et comme tous les autres, il mange dans ma patte, qu’il baise littéralement d’ailleurs.

Quand tu l’as… tu l’as…!

 

Ara hyacinthe qui laisse venir les dragueurs

Molly


J’aime qu’on me fasse des compliments… et j’en reçois beaucoup.

J’adore qu’on me drague, qu’on me porte attention, et si on ose m’ignorer un tant soit peu, je mets en branle tout mon appareillage de charme et je vais chercher l’impertinent… je l’emballe… et le rejette aussitôt que j’ai réussi à capter son attention.

Je suis naturellement sociable et j’adore qu’on me regarde… à la limite de l’exhibitionnisme.

Maintenant, à savoir si je drague ou me laisser draguer, je dirais un heureux mélange des deux.

Ça dépend de la situation… et du Jules ou de la Juliette bien entendu!

 

 

Pablo, perroquet fidèle qui ne drague pas.

Pablo


Pour moi c’est simple, je ne drague pas!

J’ai deux amours auprès desquels je partage également mon temps depuis des années: c’est Johanne et Gazou, point à la ligne.

Bien qu’aucun des deux ne me soit particulièrement fidèle, moi je suis d’une constance prodigieuse, je suis un fidèle, moi!

L’un ou l’autre, ça m’indiffère en autant que j’aie l’un des deux près de moi. L’avantage avec deux amoureux est que lorsqu’un est occupé ailleurs, il me reste toujours le second à portée de patte.

Et quand chacun est "occupé" de son côté, je vais faire un tour du côté de Clémentine des fois que... mais peine perdue, elle ne détourne même pas le regard. Quelle snobinarde celle-là!

 

 

Amazone qui du point de vue de la drague se fait aguichante.

Lilianne


Je ne me définis certes pas en "crouseuse", mais en déclencheuse de "crouse"…. 

Disons que je fais comprendre à l’objet de mon désir, qu’il (ou elle) a un ticket avec moi.

Je me fais aguichante, je chante, je danse, j’appelle, je racole, mais il n’est absolument pas question que je fasse les premiers pas vers lui ou elle.

Si ça colle, c’est tant mieux, sinon, ce n’est pas grave, il passe tellement de monde à la maison…  j’aurai peut-être plus de chance la prochaine fois.

Le reste du temps, je suis fidèle à Johanne: on s’aime, c’est tout bête, mais c’est comme ça.

 

 

Cacatoès qui préfère les présentations classiques.

Morgane


Je suis une adepte de la drague BCBG.

Je suis discrète, j’observe et, si le Jules ou la Juliette me plaît, je vais me présenter dans les formes, en me posant délicatement sur son épaule. S’il (elle) est intéressé(e), je le sens tout de suite.

Je déteste qu’on vienne vers moi sans une présentation en bonne et due forme, je ne suis pas du genre qui se laisse choisir.

JE suis celle qui choisit et il n’en sera jamais autrement.

 

 

Timneh fonceuse et rapide

Bib


Ma technique de drague à moi? Sans affectation je fonce…. et j’emballe … Je suis une croqueuse naturelle… une allumeuse née! Je n’ai, mais alors là, aucun complexe…

Jusqu’à ce jour, on ne m’a jamais  résisté et j’entends bien que ça demeure comme ça.

Mon secret? La rapidité. Alors que les copains du BBB en sont encore à évaluer le caractère du Jules en présence, moi je suis déjà accrochée à son T-Shirt. Mon leitmotiv… premier arrivé, premier servi!

Je suis vraiment LA super tête chercheuse du BBB… Quand je vois un lièvre… je le lève…vite!

 

 

Ara macao un peu nunuche. Elle attend pour voir venir.

Elmo


La drague, ce n’est pas, mais alors là, pas du tout mon dada… Je n’ai pas le tempérament d’une conquérante, j’aime que les choses se passent simplement… avec le temps, l’un apprivoisant l’autre tout doucement.

Je ne sais pas draguer, je suis très inconfortable avec le concept et je ne reconnaîtrais pas un dragueur, même s’il s’assoyait sur moi (ce que lui déconseille d’ailleurs… je ne drague peut-être pas, mais je sais pincer). Je suis du style "lente", je dois apprendre à connaître mon vis-à-vis avant de m’investir un peu auprès de lui (ou elle).

Les flirteurs… je les tiens au large…. Très au large.

 

 

Amazone gériatrique peu enclin aux nouvelles rencontres.

Étienne


À mon âge, il y a longtemps que j’ai pris le parti de la stabilité émotive.

Fini les hauts et les bas et les tours de grande roue; plus jamais les engouements temporaires et sans lendemain.

Dans le BBB, j’ai plusieurs "best" chez les gris et les cacatoès. Chez l’humain, Johanne me suffit amplement.

Je ne regarde plus ailleurs et la drague des invités de la maison, je laisse ça aux plus jeunes.

Moi je suis bien tel que je suis et "anyway", je n’ai plus rien à prouver en ce qui concerne mon pouvoir de séduction, on me dit bien conservé pour mon âge.

 

Peanut


Bien entendu, je me suis gardé en dessert pour la fin. Moi, je ne regarde pas à la dépense…. Je drague tout ce qui bouge dans la maison: humains, chiens, chattes, tout le BBB et, ne faisant aucune discrimination, je baratine sans ambages tous les invités qui se pointent à la maison (quand j’arrive à être plus rapide que Bib). Pour moi, la drague est élevée au rang de grand art. Je suis extrêmement polyvalent et sais m’adapter aux besoins ou envie de l’objet de mon désir. On veut être nourri… je régurgite, on veut être toiletté… je lisse les plumes mieux que quiconque, on veut danser… Fred Astaire est un amateur à côté de moi, on veut discuter… mon bagage langagier ferait mourir de honte n’importe quel philosophe, j’ai même appris le français, le chien, le chat, l’amazone  et le cacatoès pour les besoins de l’amour romanesque…

JE suis le séducteur impénitent du BBB, de la maison et du monde entier. Personne ne me résiste, tous se donnent (à part Morgane qui s’amuse encore à me laisser sur la touche, mais je sens de plus en plus un affaissement de ses gardes). J’aime l’amour, j’aime séduire…et  je vous aime tous…

Et vous, quel est votre genre? Dragueur, dragué ou …constipé… ?

 

 

 
 

Photos
Peanut, gris d'Afrique (psittacus erithacus erithacus), CAJV
Chichou, cacatoès blanc (cacatua alba), CAJV
Quita, ara bleu et or (ara ararauna), CAJV
Bilbo, caïque à tête noire (pionites melanocephala), CAJV
Gazou, gris d'Afrique (psittacus erithacus erithacus), Sylvie Castonguay
Bébé, conure de Finsch (aratinga finshi), CAJV
Maria, moyen cacatoès à huppe jaune (cacatua galerita eleonara), CAJV
Clémentine, gris d'Afrique (psittacus erithacus erithacus), CAJV
Molly, ara hyacinthe (anodorhynchus hyacinthinus), CAJV
Pablo, gris d'Afrique (psittacus erithacus erithacus), CAJV
Lilianne, amazone à front bleue (amazona aestiva), CAJV
Morgane,  moyen cacatoès à huppe jaune (cacatua galerita eleonara), CAJV
Bib, gris d'Afrique Timneh (psittacus erithacus timneh), CAJV
Elmo, ara Macao (ara macao), CAJV
Étienne, amazone à front bleue (amazona aestiva), Sylvie Castonguay

 

© Les éditions du perroquet anarchiste 2005/2009
ISSN 1715-6335
Dépot légal 2e trimestre 2005
Bibliothèque nationale du Québec
Bibliothèque nationale du Canada

 

Sommaire du Cacatomopolitain

Retour au sommaire du
Cacatomopolitain