Sommaire du Cacatomopolitain
Cacatomopolitain

Le magazine du perroquet d'aujourd'hui

Les coups de becs de Pablo



Si le ridicule pouvait tuer...

par Pablo, gris d'Afrique anarchiste

 

Pablo, perroquet gris du Gabon... anarchiste

Extrait d’une lettre de plainte d’un client à ®Body Shop…
 

Forwarded: Fw: Body Shop Letter
Mike_Perry@DGE.ceo.dg.com

From: Peter.Bennett@uk.Sun.COM:dg-smtp"
I recently shampooed my pet rabbit with Body Shop shampoo. Its eyes bulged out and turned red. If you tested your stuff on animals like everyone else, this sort of thing wouldn't happen."

Ce qui se traduit sensiblement par:
"
J’ai récemment utilisé un shampoing ®Body Shop pour laver mon lapin. Ses yeux sont devenus enflés et rouges. Si vous testiez vos produits sur les animaux comme tout le monde, ce genre de choses n’arriverait pas."
 

(Sans commentaire….!)

 

 


Lapins dans un laboratoire de cosmétiques,
préparés pour des tests de Draize

Le test de Draize

Le test de Draize, demandé par le monsieur en question, consiste à injecter un produit ou détergent dans l'œil d’un lapin, la tête maintenue dans un carcan, afin d'observer l'innocuité et la tolérance à long terme (plusieurs jours de torture et contention particulièrement douloureux et cruel pour l'animal). Les lésions de la cornée sont étudiées sur plusieurs jours, l'animal étant vivant et sans analgésique pour ne pas fausser les tests. Les traumatismes vont jusqu'à la crevaison de l'œil par brûlure chimique. Ce test monstrueux est aujourd'hui interdit par la loi un peu partout en Europe. Il existe pour cette expérience une méthode substitutive.

Malheureusement, ce test est encore beaucoup pratiqué dans l'illégalité. Les gouvernements, comme à leur habitude, ferment les yeux. Les industries pharmaceutiques et cosmétiques sont très puissantes. Face à ces multinationales, il n'y a que le consommateur qui peut faire la différence et le consommateur, c'est nous... Enfin vous...les humains

 


Résultats d'un test de Draize sur un lapin

Politique de Body Shop

Chaque année, l’industrie des cosmétiques commande des tests sur des dizaines de milliers d’animaux pour vérifier l’innocuité de leurs produits et des ingrédients qu’ils utilisent. Oui, même au Canada. C’est contraire à l’éthique, inutile et dépourvu de fiabilité.

Nos convictions

Le Body Shop a toujours été contre les tests sur les animaux, qu’ils soient utilisés pour vérifier les produits cosmétiques ou les ingrédients. Nous sommes convaincus que cette pratique cessera uniquement lorsque la population aura fait suffisamment de pressions sur l’industrie des cosmétiques et sur les gouvernements.

Nos actions

Nous ne testons pas nos produits ou leurs ingrédients sur les animaux et nous ne demandons à personne de le faire en notre nom. Nous utilisons des méthodes ne faisant pas usage de tests sur les animaux pour vérifier l’innocuité de nos produits, comme des analyses microbiologiques à l’aide de modélisation informatique et des essais contrôlés sur un groupe de bénévoles humains rigoureusement suivis.


Est-ce cela l'humanité?

Nous surveillons étroitement tous nos fournisseurs et veillons à faire respecter à la lettre notre politique Contre les tests sur les animaux. Ces efforts nous ont valu la reconnaissance des Normes de compassion à l’égard des animaux, l’un des mouvements de protection des animaux les plus prestigieux à l’échelle internationale. Nous sommes d’ailleurs la seule entreprise de produits cosmétiques au Canada à avoir eu droit à cette reconnaissance.
En plus de nos propres pratiques d’achat, nous faisons pression sur le gouvernement pour amener un changement et nous favorisons le recours à des tests de remplacement dans l’industrie des cosmétiques. Nous faisons également campagne pour sensibiliser davantage le public au problème et dissiper les croyances entourant les prétentions de certaines entreprises à savoir que leurs produits n’auraient absolument rien à voir avec les tests sur les animaux.

Ce que vous pouvez faire

Demandez à savoir comment vos produits sont fabriqués! Soumettez des pétitions au gouvernement canadien! La force du peuple est essentielle; au Royaume-Uni, de même que dans d’autres pays d’Europe, elle a réussi à faire cesser les tests sur les animaux dans l’industrie des cosmétiques.


 

 

 

thebodyshop.com
 

 

Photo
Pablo, gris d'Afrique (psittacus erithacus erithacus), CAJV
 

© Les éditions du perroquet anarchiste 2005/2009
ISSN 1715-6335
Dépôt légal 2e trimestre 2005
Bibliothèque nationale du Québec
Bibliothèque nationale du Canada

 

Sommaire du Cacatomopolitain

Retour au sommaire du
Cacatomopolitain