Le cacao


par Johanne Vaillancourt


 

perroquet

Un lecteur m'a écrit au sujet d’un texte lu dans un livre se référant à l’alimentation des perroquets à l’état sauvage, lequel, par son manque de précision, laissait entendre que le cacaoyer ainsi que ses gousses n’étaient pas toxiques pour les perroquets!!!

En voici l’extrait:
"Les Brésiliens donnent le nom de "mange- cacao" aux amazones, car ceux-ci se délectent des gousses du cacaoyer."

Phrase anodine, mais très insidieuse si interprétée hors contexte...

 

Rétablissons les faits

Le cacaoyer theobrina cacao (qui signifie "nourriture des dieux") est originaire d’Amérique du sud, c’est une culture des régions tropicales. Le cacao est cultivé pour ses fèves contenues dans de grandes cabosses poussant directement sur le tronc et les branches de l’arbre. Chaque cabosse contient environ un tiers de son poids en fèves entourées d’une pulpe blanche. Cette pulpe et les fèves sont extraites de la cabosse et mises à fermenter. Les fèves fermentées et séchées sont ensuite traitées dans les chocolateries, où elles sont tout d’abord torréfiées pour provoquer le développement de la saveur et de l’arôme recherché. Après refroidissement, les fèves sont concassées et les coques éliminées par vannage. Les fèves de cacao sont broyées pour obtenir le cacao en masse ou la liqueur de chocolat, d’où le beurre sera extrait par pression. Le tourteau de pression est pulvérisé pour obtenir la poudre de cacao.

Voilà pour la petite histoire… passons aux choses sérieuses maintenant.

 

Toxicité pour le perroquet

Il faut savoir que les feuilles et cosses du cacaoyer sont très toxiques pour les oiseaux, chiens, chats et… humains. Les principes actifs sont des bases xanthiques (théobromine, caféine et théophylline) qui sont des stimulants puissants et des alcaloïdes hautement toxiques en certaines concentrations (irritabilité, agitation, accélération du rythme cardiaque, etc.). Ce sont aussi de puissants tonicardiaques et bronchodilatateurs (dilate les bronches) dont on se sert avec parcimonie dans le traitement de l’asthme.

Plus l’animal est petit, plus la dose létale est rapidement atteinte (insuffisance hépatique et cardiaque). Les fèves de cacao une fois traitées (poudre ou beurre de cacao) deviennent des concentrés de théobromine, caféine et théophylline, contrairement à la cosse prise directement sur l’arbre qui elle contient peu de ces alcaloïdes, mais quand même assez pour causer des torts considérables à l’oiseau, si ingurgité en grande quantité.

 

 

Présentation
grain de cacao
chocolat blanc 
chocolat au lait
chocolat mi-sucré
chocolat noir (Bakers) 
biscuit Oréo 
chocolat chaud (tasse 6 oz)
cacao instantané 
poudre de cacao (non sucrée)
Tootsie Roll’s

Théobromine mg/oz
600
0.25
44-58 
138-238
35-47
2.4

130-136
70
20

Caféine mg/oz
?
0.85
6
22
393
0.85
75
15-20
737
20

 

Donc il serait faux de croire que la toxicité du cacao chez le perroquet ne serait qu’un petit sujet qu'on pourrait se permettre prendre à la légère.

 

Dans la nature

Donc, dans leur habitat naturel, les animaux savent par acquis ce qui est bon ou non pour eux et ils savent aussi par instruction et imitation comment contrer les effets toxiques de certains aliments qu’ils ingèrent. Ces informations se passent de génération en génération. Le meilleur exemple en est les perroquets du parc de Manu au Pérou qui vont se gaver d’argile après avoir consommé des plantes non comestibles ou carrément toxiques. Même les humains savent qu’ils peuvent se fier aux compétences de ces animaux en matière d’intoxication. Les indigènes ont appris par l’observation des oiseaux à se faire des potions d’argile après avoir consommé le succulent fruit sucré du cacaoyer.

 

Symptômes d’une intoxication au cacao

Les ingrédients contenus dans le chocolat (théobromine, caféine, théophylline) sont des alcaloïdes très puissants qui peuvent causer un arrêt cardiaque ou respiratoire rapidement après l’ingestion, dépendant de la quantité ingérée. Les signes cliniques d’un empoisonnement sont: prostration, régurgitation, diarrhées, convulsion et mort.

 

Gestes à poser avec son perroquet en cas d’intoxication au cacao

Les circonstances d’intoxication proviennent de l’ingestion des coques utilisées en horticulture ou par l’ingestion directe de chocolat.

  • Faire vomir son perroquet immédiatement ou jusqu’à une heure après l’absorption.
  • Donner du charbon activé pendant 2 à 3 jours, ce dernier n’absorbe pas ces alcaloïdes mais en accélère la dégradation dans le sang.
  • Il n’existe aucun antidote connu.
  • Ne pas donner de lidocaïne ni érythromycine, ni corticostéroïdes.
  • Gardez le perroquet au chaud et courez vite chez un vétérinaire pour les traitements de support.

 

ara ararauna
 

Le mieux finalement est de ne pas prendre de risque en mangeant ou en laissant traîner du chocolat à proximité d'un perroquet… on ne sait jamais!


Références
Dr Roger W Gfeller, Dr Shawn P. Messonnier, Handbook of small animal toxicology and poisoning, Mosby 2004
Système d’information sur les ressources en alimentation animale présenté par: la FAO, l’AGA et la FRG. http://www.fao.org/ag/aga/agap/frg/afris/fr/default_fr.htm
Végétox, toxicologie vétérinaire
http://www.vegetox.envt.fr/Menus-html/accueilfinal.htm

 

 

 

 

© Johanne Vaillancourt 2005



Photos
Misha, ara bleu et or (ara ararauna), François Goupil
Quita, ara bleu et or (ara ararauna), CAJV