L'ara


par Johanne Vaillancourt


ara bleu et or - ara ararauna

Généralités



  • Il y a 16 espèces d'aras.


  • De 12 à 40 pouces de longueur (30cm à 1 m.), 150 grammes à 1800 grammes.


  • Couleur variant du bleu au rouge et au vert.


  • Distribution: le sud et le centre du continent américain.


  • Attention: presque toutes les espèces d’ara sont en danger d’extinction. La capture pour la revente sur le marché des animaux de compagnie et la destruction massive de leurs aires de nidification rendent la situation de cette famille très critique.


  • Les aras nichent exclusivement en hauteur dans de très grands arbres. Dû à la destruction de la forêt tropicale, il y a un manque criant d’arbres de grande taille qui sont propices à la formation de grandes cavités nécessaires à la reproduction de ces géants. Les grandes espèces d’ara doivent donc se replier sur des sites de nidification beaucoup plus bas.


  • Les aras et leurs nichées doivent maintenant composer avec de nouveaux prédateurs qui n’avaient pas accès à leurs nids auparavant.


  • L’ara est une espèce qui se reproduit lentement dans son milieu naturel , généralement 2 oeufs, dont un seul survivra, et ce, chez les espèces de grande taille, aux 2 ans ou jusqu'à la complète indépendance du petit. Par conséquent, la perte d’un du bébé encore vivant représente un gros impact pour l’espèce sans compter la compétition très forte pour les cavités qui est un autre facteur très limitant pour les populations d'aras.


  • Ara est le nom commun donné à ce groupe d’oiseaux au corps mince, à la queue très longue, à la tête large et au bec puissant.


  • Espèces très grégaires qui vivent en grosses bandes, souvent de 100 individus et plus. Il n’est pas rare de retrouver plus d’une espèce d’ara sur un même territoire.


  • Malgré la cohabitation inter-espèces, on constate peu d’hybridation dans la nature.


  • C’est le plus gros des perroquets.


  • L’ara a la peau du visage glabre (nue) (sauf dans le cas de l’ara hyacinthe), ce qui le rend très sensible aux coups de soleil. Par contre, la peau de son visage rougit lorsqu’il est excité.


  • Aucun dimorphisme sexuel.



 

TEMPÉRAMENT DES ESPÈCES LES PLUS COURANTES

 

ara bleu et or - ara ararauna

 

 

Ara bleu et or

(ara ararauna)
Le plus populaire des aras à cause de sa grande facilité de reproduction en captivité. C’est aussi l’ara le plus adaptable aux nouvelles situations. Probablement le plus sociable des aras, adore la compagnie des humains et accepte très bien les étrangers. Oiseau familial. Même s’il crée un lien amoureux avec un humain en particulier, le bleu et or acceptera tous les membres de la famille. Bon parleur.
 

 

 

 

ara chloroptère - ara chloroptera

 

 

Ara chloroptère

(ara chloroptera)
Avec l’hyacinthe, c’est le plus gros de la famille des aras. Oiseau excessivement intelligent et docile. Sûrement le plus gentil et tolérant des aras autant envers les enfants, autres oiseaux ou animaux de la maison, ainsi qu’avec les étrangers. Oiseau familial. Demeure infantile très longtemps. Très interactif et empathique. Intimidant par sa grosseur et son bec. Moyennement bon parleur.

 

 

 

ara militaire - ara militaris

 

 

 

Ara militaire

(ara militaris)
Personnalité ressemblant beaucoup à l’ara bleu et or. Nature docile, mais moins active que les autres aras. Mordilleux. Ce n’est pas un oiseau familial. Souvent l’oiseau d’une seule personne. Gentil et tolérant avec les enfants, autres oiseaux et animaux de la maison. Bon parleur.

 

 

 

 

ara Macao - ara macao

Ara Macao

(ara macao)
Le plus beau et spectaculaire des aras. Cette espèce d’ara n’est pas pour tout le monde. Beaucoup de tempérament. Très intelligent et très habile pour apprendre des tours. Exceptionnel pour se mettre dans le trouble. C’est le meilleur parleur des aras. Très mordilleux et tendance à mordre fort quand il est effrayé ou contrarié. Enclin à beaucoup communiquer avec son bec. Contrairement à ce qui est véhiculé, l’ara Macao n’est pas un oiseau agressif, mais plutôt défensif. Il est plus craintif et méfiant que les autres aras. Il est aussi plus indépendant que les autres aras. Ce n’est pas un oiseau familial.

 

ara hyacinthe - anodorhinchus hyacinthinus

 

 

Ara Hyacinthe

(anodorhynchus hyacinthinus)
Le plus grand des perroquets, plus de quatre pieds de long. Même tempérament que le chloroptère, mais plus conscient du pouvoir de son bec. Ce n’est pas un oiseau agressif, mais il aime impressionner son entourage. Très grande portée de voix. Très destructeur. Bon oiseau familial. Moyen parleur.

 

 

 

 

ara sévère- ara severa

 

 

 

Ara sévère

(ara severa)
Le plus grand des mini-aras. Même s’il a la réputation d’être un oiseau entêté, c’est un des meilleurs aras pour entraîner à faire des tours. Ce n’est pas un oiseau familial. Oiseau d’une seule personne, extrêmement loyal, dévoué et fidèle. Bon parleur.

 

 

 

 

Ara noble - ara nobilis nobilis

 

 

 

Ara noble

(ara nobilis cumanensis)
Très petit ara (12 pouces, 30 cm), idéal pour les amoureux des aras qui manquent d’espace. Bon tempérament se rapprochant assez de celui du conure. Enjoué et clownesque. Peut être criard. Moyennement bon parleur.

 

 



  • L’ara arrive ex aequo avec le cacatoès dans l’art de la comédie et de la manipulation. Seuls les moyens utilisés pour y arriver diffèrent. Il faut voir une fois dans sa vie, l’allure d’un ara qui vient de se faire prendre en défaut pour comprendre tout le sens du mot mélodrame... Rien n’est plus misérable au monde qu’un ara qui vient de se faire disputer!


  • ara Macao - ara macao

  • L’ara n’est pas un oiseau indépendant. Il a besoin d’être constamment en interaction avec son groupe social, humain ou oiseau. C’est aussi parmi les plus fidèles des perroquets, totalement dévoué à son partenaire.


  • Contrairement à beaucoup d’espèces de perroquets, l’ara est altruiste et généreux; son seul but est de faire plaisir. C’est un perroquet qui donne beaucoup.


  • Quand il est content et heureux, peut devenir très démonstratif et exubérant.


  • La plupart des aras sont classés comme bons parleurs.
    Il est excessivement relationnel et affectueux. L’ara aime et a besoin de communiquer. S’il n’a pas de mots (humains), il se servira de son propre langage, ce qui peut s’avérer assez bruyant (voix rauque et puissante). Ce qu’il faut retenir ici, c’est que l’ara ne crie pas pour vous rendre fou... il communique! Ce n’est pas un problème de comportement. Cette façon d’interagir est normale et naturelle pour l’ara. Mieux vaut en être avisé avant de faire l’acquisition d’un tel oiseau.


  • De même, l’ara communique beaucoup en mordillant ou carrément en mordant. L’ara Macao est particulièrement réputé pour cette tendance à mordre. Ici non plus ce n’est pas un comportement anormal et c’est à l’humain d’établir ses limites. Même s’il a un énorme bec très puissant (destiné à ouvrir des noix très dures), l’ara ne mord généralement pas pour faire mal et transperce rarement la peau. Rien de comparable du moins, à la diabolique morsure du lori.


  • Comme il est très grégaire et qu’il aime beaucoup communiquer, je classe cet oiseau dans la catégorie énergivore, c’est-à-dire: oiseau peu autonome ayant un grand besoin d’attention et d’interaction avec son humain. À moins d’avoir un compagnon oiseau, il a besoin d’être toujours en relation avec son groupe social humain. De ce fait, c’est un oiseau qui a tendance à faire de l’anxiété de séparation s’il n’a pas de contact visuel ou auditif avec un membre de la famille.


  • C’est un oiseau qui a un grand sens de l’humour et surtout le sens du "punch", il sait de façon dramatique captiver son auditoire.


  • L’ara aime le contact physique avec son partenaire. Il apprécie les caresses comme un chaton, mais aime aussi se chamailler et se tirailler, tourner, se coucher sur le dos, se faire virevolter. Malgré sa grande taille, c’est un excellent acrobate, il adore jouer dur et il se distingue pour ce qui est d’apprendre et performer des tours. L’ara est aussi un bon marcheur et adore se promener au sol. Attention par contre, s’il est surstimulé, il peut devenir mordilleux et peut blesser sérieusement.


  • Il aime aussi imiter simultanément les mimiques de son humain: l’humain chante... l’ara chante. L’humain danse....... l’ara danse. Tout ce qu’il peut imiter en synchronisme, il le fera: mastiquer de la nourriture, faire des sons, lever la main/patte, crier, etc.


  • L'ara est un grand cabotin!


  • L’ara a la certitude que tout ce qui existe sert à l’usage de son amusement personnel. Autrement dit, "tout" est un jouet pour ara! Il est important de fournir beaucoup de jouets et de bois à gruger à l’ara, car à sa dimension et à la puissance de son bec, le sens de "tout" peut devenir désastreux.


  • L’ara a un énorme potentiel de destruction. C’est un oiseau intelligent et curieux et de par sa grosseur, il a le don de se mettre dans le pétrin... S’il est bien éduqué, l’ara est un oiseau très obéissant qui cherche à plaire. C’est à mon avis, un excellent compagnon.


  • L’ara a besoin de plus de gras que les autres perroquets dans sa diète, surtout l’ara Hyacinthe. L’ara bleu et or pour sa part, n’a pas besoin d’autant de gras que les autres aras, mais ses besoins demeurent quand même plus élevés en gras que ceux des autres espèces de perroquets. Ce besoin est facilement comblé par l’ajout de noix dans sa diète. L’ara raffole des noix de macadam. Il existe maintenant des moulées et des pâtées d’élevage spécialement formulées pour l'ara.



© Johanne Vaillancourt 2002

 

Photos
Quita, ara bleu et or (ara ararauna), CAJV
Quita, ara bleu et or (ara ararauna), CAJV
Fred, ara chloroptère (ara chloroptera), François Goupil
Capitaine, ara militaire (ara militaris), CAJV
Elmo, ara Macao (ara macao), CAJV
Molly, ara hyacinthe (anodorhinchus hyacinthinus), CAJV
Woody, ara sévère (ara severa), Richard Patry
Ara noble (ara nobilis nobilis), CAJV
Elmo, ara Macao (ara macao), CAJV